Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Lilian Ladouys 2019

  • Saint Estèphe, Primeurs 2019
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

14,00 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
14,00 € HT

Notation RobertParker.com
91-93+ / 100

Deep garnet-purple colored, the 2019 Lilian Ladouys comes bounding out of the glass with expressive scents of crushed blackberries, cassis and boysenberries with touches of dried Provence herbs, charcoal, clove oil and espresso. The medium-bodied palate is charged with energy, offering firm grainy tannins and electric freshness to support the tightly wound black fruits, finishing with loads of invigorating herbal and mineral sparks.
Notation Jeb Dunnuck
91-93 / 100

Always including plenty of Merlot, the 2019 Château Lilian Ladouys emerges from a gravelly site in Saint-Estèphe. Its deep purple color is followed by a big, juicy bouquet of ripe black cherries, kirsch, blueberries, leafy herbs, and cedar pencil. Nicely textured, medium to full-bodied, and with some chewy tannins which will be more integrated from bottle, it shows the fruit purity and sexiness that's the hallmark of the vintage, has good balance, and a great finish.

Château Lilian Ladouys

Histoire du Château
Une histoire de cinq siècles

Château Lilian-Ladouys est de ceux qui ont déjà une existence marquée de plusieurs siècles. Ainsi, la propriété s’est-elle construite progressivement depuis le XVIe siècle. Ce château a connu ses heures de gloire, notamment pour avoir appartenu à la famille Barre pendant un siècle et demi à compter du XVIIIe siècle. Dans les années les plus fastes, les vins de Château Ladouys ont été cités parmi les meilleurs saint-estèphes dans la 1ère édition du Cocks et Féret, signée de Charles Cocks aujourd’hui classée parmi les livres rares.

Actuellement, le vignoble de quarante-huit hectares baigne le château dans une mer de vignes. Les deux tours du château datent de la période faste. Autre période heureuse, celle du classement en cru bourgeois supérieur en 1932, couronnement d’ailleurs renouvelé en 2003.

C’est l’entrepreneur oenophile Christian Thiéblot et son épouse Lilian qui vont redonner vie à ce château dans les années 80. Hélas, ils abandonnent l’affaire neuf ans plus tard. La banque Natexis en devient alors propriétaire, et c’est l’œnologue Georges Pauli qui en reprend les rênes. Jacky Lorenzetti, fondateur de la société immobilière Foncia, désire alors développer un pôle viticole dans le Bordelais. Il s’en porte acquéreur en 2008 et confie le direction technique à Vincent Bache-Gabrielsen, un agronome et œnologue. Les terres sont alors remembrées, et un chai flambant neuf est construit.

Situé au sud de l’appellation Saint-Estèphe, non loin du Cos d’Estournel, le vignoble s’étend sur un très grand nombre de parcelles aux sols variés. Toute la complexité des vins est issue de ces sols graveleux (61%), argilo-calcaires (23%) et sablo-graveleux (16%). Dans la tradition bordelaise, cabernet sauvignon à hauteur de 60 %, merlot à hauteur de 35 % et cabernet franc à hauteur de 5 % sont ici cultivés. Avec des vignes quadragénaires, la densité de plantation est comprise entre 8 500 et 10 000 pieds/hectares.