Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Mouton Rothschild 2018

  • Pauillac, Primeurs 2018
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

480,00 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
480,00 € HT

Notations

Robert Parker
Noté 97-99+/100

James Suckling
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 99/100

Vinous
Noté 94-97/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

 
Notation RobertParker.com
NOTE : 97 - 99+ / 100
The 2018 Mouton Rothschild is composed of 86% cabernet sauvignon, 12% merlot and 2% cabernet franc—there is also a splash of all the petit verdot they had, but it doesn’t even register in the percentage. It has 13.8% alcohol, and the tannins were slightly higher this year. Deep purple-black in color, it is a little closed to begin compared to some 2018s, slowly unfurling to reveal a profound nose of warm black plums, blackcurrant cordial, star anise, blueberry pie and mocha with suggestions of candied violets, oolong tea, camphor and unsmoked cigars plus a touch of crushed rocks. Medium to full-bodied, the palate delivers waves of opulent, spiced black and blue fruits with seamless acid lifting this gorgeous mouthfeel that is at once plush from the ripe fruit and firm and grainy from the super ripe tannins, finishing very long and wonderfully creamy.

Le Mouton Rothschild 2018 est composé de 86% de cabernet sauvignon, 12% de merlot et 2% de cabernet franc - il y a aussi une touche de petit verdot, mais il n'est pas indiqué. Il compte 13,8% d'alcool, et les tanins étaient légèrement plus élevés cette année. De couleur pourpre-noire foncée, il est un peu fermé à l’ouverture par rapport au 2018, se déployant lentement pour révéler un nez profond de prunes noires compotées, de cassis, d'anis étoilé, de tarte aux bleuets et de moka avec des notes de violettes confites, de thé oolong, de camphre et de cigares ainsi qu’une touche de pierres concassées. Moyennement corsé, la bouche livre des vagues de fruits noirs généreux et épicés avec une fraîcheur sans faille qui soulève cette sensation en bouche magnifique ; à la fois la texture douce du fruit mûr et ferme et l’aspect granuleux des tanins super mûrs. Très long en bouche, il est merveilleusement onctueux.
Notation James Suckling
NOTE : 100 / 100
I am a little bit speechless about this one. I have not seen such earthy and totally deep character of the soil in a young Mouton in my career. Of course, I didn’t taste 1945 or 1959 when they were young, but I have been lucky enough to have a few bottles in my life. There is really terroir-driven character to this. Layered and so intense with polished and incredible tannins.
Notation Quarin
NOTE : 99 / 100
Couleur sombre, intense et belle. Nez intense, fin, au fruité mûr, crémeux et épicé. Touche de syrah. Complexe. Moelleux à l'attaque, juteux au développement, très, très aromatique, complexe, savoureux et noble dans sa tenue et son déroulé, ce vin raffiné, sèveux et long s'achève sans cesse gras et en plus incrachable. La fin de l'élevage nous dira si ce millésime égale le fabuleux 2016. D'ores et déjà le style est fort différent.
Notation Jancis Robinson
NOTE : 18 / 20
Black core with purple rim. Pure, perfectly ripe and lightly spiced cassis. Perfect cabernet sauvignon with a nice touch of cassis leaf to freshen the aroma – invitingly perfumed. On the palate, much more freshness than on the Petit Mouton, the tannins slimmer and finer even if they are compact and very present. Chewy, generous in fruit, big but harmonious. Structured and deep and so much more to come.
Notation RVF
NOTE : 19,5 - 20 / 20
Il suffit de se concentrer sur la longueur en bouche et la persistance fruitée du vin pour comprendre à quel point Mouton Rothschild 2018 est hors normes. Peu de mots peuvent décrire ce document à la constitution et à l'équilibre incroyables.
Notation Jeb Dunnuck
NOTE : 96 - 98+ / 100
Representing 76% of the total production, the 2018 Mouton-Rothschild checks in as 86% cabernet sauvignon, 12% merlot, and 2% cabernet franc brought up in new oak. The most backward and reserved of the First Growths, this deeply colored beauty boasts a rich, layered bouquet of blackcurrants, graphite, scorched earth, and liquid violets. Deep, full-bodied, and seamless on the palate, it's more elegant than the opulently styled 2016, but it’s still an incredibly powerful and promising Mouton that’s going to live for half a century or more.

Mouton Rothschild

Commentaires du Château
« Premier je suis, second je fus, Mouton ne change »

Sans aucun doute le plus flamboyant des quatre fantastiques du Médoc, aussi bien dans son style que dans son habillage. Mouton Rotschild a toujours été résolument plus moderne que ses voisins, recherchant toujours la concentration et la richesse. De par son côté artistique, ce merveilleux Pauillac attire l’œil sur les vins de Bordeaux, il est depuis longtemps un porte-drapeau pour les châteaux de la région. On ne peut en espérer de meilleur…
Château Mouton Rothschild Premier Grand Cru Classé est dominé par le cabernet sauvignon. Il est généralement puissant avec une robe presque opaque et de couleur pourpre. La crème de cassis, le graphite, le chêne et les épices composent un bouquet au spectre aromatique très large qui se déclinera, avec les années et même les décennies, sur des notes plus évoluées de tabac, de fumé et de cèdre.
Histoire du Château
L’histoire du château commence en 1853 lorsque le Baron Nathaniel de Rothschild acquiert le Château Brane-Mouton, tour à tour possédé par la fameuse famille de Ségur et les barons de Brane, Mouton Rothschild est né. Le domaine attendra le début des années 1920 et l’arrivée du Baron Philippe pour connaître un essor conséquent. Sa contribution au monde du vin est inestimable. Sa première décision de poids est l’embouteillage au château, un concept nouveau à une époque où le vin était livré aux négociants en barriques. Cette décision, qui fait bientôt l’unanimité à Bordeaux, implique forcément une plus grande capacité de stockage. Pour allier l’utile à l’agréable, le Baron Philippe demande à l’architecte Charles Siclis de concevoir le spectaculaire « Grand chai ». En 1945, le Baron sollicite l’artiste Philippe Julian pour illustrer les bouteilles du millésime de la victoire, une idée de génie qui entamera une tradition unique dans le monde du vin. Une histoire d’amour, qui ne se terminera pas de si tôt entre l’art et le vin, est alors entamée.
Par un long combat le Baron Philippe obtient la modification de Mouton Rothschild au classement de 1855 et il accède, en 1973, au rang de Premier Cru Grand Cru Classé. Il rejoint ainsi une élite à laquelle il était logiquement destiné.

À la disparition du baron en 1988, Philippine de Rothschild reprend les rênes et poursuit le rêve de son père. Elle crée d’ailleurs, en 1993, un second vin « le petit mouton » élaboré avec le même soin que son grand frère. Ce dernier est issu des plus jeunes vignes du domaine. Cette seconde sélection confirme le souci de qualité de la famille Rothschild et le grand vin ne s’en trouve que plus concentré.

Aujourd'hui

En septembre 2006, une caisse de Mouton Rothschild 1945 est vendue 290 000$ à Beverly Hills lors d’une vente aux enchères, Mouton devient alors le vin le plus cher du monde.

Les millésimes fantastiques de la dernière décennie confirment le potentiel incommensurable de ce château qui produit chaque année, ornée d’une œuvre originale, une des bouteilles les plus convoitées au monde.