Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 2019

  • Pauillac, Primeurs 2019
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

475,00 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
475,00 € HT

Notations

Robert Parker
Noté 97-99/100

James Suckling
Noté 99-100/100

Jean Marc Quarin
Noté 96/100

Vinous
Noté 96-98/100

   
Notation RobertParker.com
(97-99)/100

The 2019 Lafite Rothschild is a blend of 94% Cabernet Sauvignon, 5% Merlot and 1% Petit Verdot, harvested from the 19th of September to the 7th of October. Deep garnet-purple in color, it rolls effortlessly out of the glass with compelling notions of baked black cherries, ripe blackberries and crème de cassis followed by hints of mocha, licorice, smoked meats and Sichuan pepper with a waft of eucalyptus. Medium-bodied, the palate is at once ethereally graceful and powerfully intense, featuring layer upon layer of profound smoky, savory flavors and decadently ripe fruit, framed by exquisite, silt-like tannins and just enough freshness, finishing with epic length. In terms of flavor profile, this is a surprisingly (atypically) hedonic, forward expression, with notably lower acidity/higher pH (the pH is 3.9). The alcohol is 13.4%, just a tick higher than the 2018 (13.3%). And yet, the tannins here are unmistakably Lafite, featuring all the tannic grace, finesse and densely pixilated poise fans will expect. What an exciting paradox for the palate—bravo!
Notation James Suckling
(99-100)/100

Complex aromas of blackcurrants and lead pencil. Incredible. Graphite and tar. Stunning. It’s full-bodied, yet shows such harmony and polish. Elegance and complexity with finesse. The tannins are so integrated and endless. It goes on for minutes. 94% cabernet sauvignon, 5% merlot and 1% petit verdot.
Notation Jeb Dunnuck
98 / 100

A truly great Lafite, and maybe the wine of the vintage, the 2019 Château Lafite-Rothschild reveals a deep purple color as well as an ultra-classic bouquet of crème de cassis, lead pencil, unsmoked tobacco, chocolate, and gravelly minerality. Deep, full-bodied, and flawlessly balanced, it's a magical, heavenly bottle of wine that's going to be approachable with just 5-6 years of bottle age yet evolve for a 100 years or more. It reminds me of the 2016, only with a touch more sexiness and opulence.
Notation Quarin
96 / 100

Couleur sombre et intense. Nez très aromatique, fin, au fruité pur, mûr. Complexe. La bouche se présente tout en douceur tactile, soutenue par un gras fin de part en part. L’éclat fruité domine la finale dans une belle longueur sans angle tannique. C’est un délice de minutie sans être très opulent.

Lafite Rothschild

Commentaires du Château
Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …