Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Fonroque 2019

  • Saint Emilion, Primeurs 2019
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

24,35 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
24,35 € HT

Notations

Robert Parker
Noté 91-93/100

James Suckling
Noté 92-93/100

Jean Marc Quarin
Noté 88/100

     
Notation RobertParker.com
91-93 / 100

Deep garnet-purpel in color, the 2019 Fonroque sashays out of the glass with head-turning plum preserves, blueberry compote and dark chocolate scents followed by hints of licorice, potpourri and Chinese five spice. Medium to full-bodied, the palate is laden with black and blue fruit preserves, framed by wonderfully plush tannins and seamless freshness, finishing impressively spicy.
Notation Jeb Dunnuck
93-95 / 100

Possibly the finest vintage I've tasted from this address, the 2019 Château Fonroque is a head turner offering a beautiful, full-bodied opulence paired with silky, polished tannins. It also has notable purity in its red and black fruits, spicy oak, and graphite aromas and flavors. Count me impressed. This should be a smoking gem in the vintage.

Château Fonroque

Histoire du Château
Le Château Fonroque est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrière grands-parents d'Alain Moueix, exploitant de cette jolie propriété viticole.

Deuxième fils d'une famille de petits exploitants agricoles de Haute Corrèze, Jean Moueix "monte" à Paris dans les années 1920, où il ouvre successivement avec son épouse Adèle, un, puis plusieurs commerces de produits laitiers. Quelques années plus tard, ils achètent le Château Fonroque où ils s'installent définitivement. Les décennies qui suivent scellent l'attachement de Jean et Adèle Moueix, puis de leur fils aîné Jean-Antoine, à la terre de Fonroque. Dans les archives les plus anciennes, Fonroque a toujours été une exploitation à vocation viticole.

Au décès de Jean-Antoine, en 1979, la gestion du domaine est confiée aux Etablissements Jean-Pierre Moueix (maison de négoce libournaise et familiale).

L'entretien du vignoble se fait alors sur la base d'un programme de replantation régulier assorti de drainages. Le recours à la pratique de l'éclaircissage des raisins, en particulier dans les jeunes vignes est systématiquement appliqué.

Au cuvier, l'introduction d'une gestion méticuleuse des fûts ainsi que la rigueur des assemblages constituent des apports qualitatifs importants. Un investissement financier conséquent sera réalisé en 1993 où un deuxième chai à barriques, une salle de mise en bouteilles et une salle de dégustation voient le jour.

La vinification, assise sur une conduite du vignoble qui prend en compte les équilibres fondamentaux, donne naissance à des vins de qualité.

Alain Moueix se voit confier la gestion de la propriété familiale en 2001. Chaque génération apporte son empreinte, celle-ci ne dérogera pas à la tradition.