Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Echo de Lynch Bages 2019

  • Pauillac, Primeurs 2019
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

26,25 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
26,25 € HT

Notations

     

Echo de Lynch Bages

Commentaires du Château
Elaboré tel l'écho du Premier Vin, bénéficiant des mêmes soins attentifs de la vigne jusqu'au chai, « Echo de Lynch-Bages » s’inscrit bien dans la ligne de son aîné : il possède comme lui la saveur, l’arôme et la longueur caractéristiques des Pauillac. Il est aussi doté de rondeur et souplesse, nécessitant ainsi une garde moindre en bouteille. Comme la nymphe dont il porte désormais le nom, il ne parle jamais le premier mais allie charme, élégance et pouvoir de séduction.

Représentant, selon les millésimes, 25 à 40 % de la récolte, « Echo » est issu principalement des vignes les plus jeunes de la propriété. Son assemblage final se démarque souvent de celui de Lynch-Bages par une proportion un peu plus importante de Merlot et de Cabernet Franc. Il se caractérise par ses tanins fins, un boisé léger et fondu, une texture soyeuse en bouche et une agréable complexité.
Histoire du Château
Château Haut-Bages Averous est le nom d'une ancienne propriété de Pauillac, acquise autrefois par André Cazes. Ce nom a longtemps désigné le second vin de château Lynch-Bages, fruit d'une sélection décidée pour la première fois à l'occasion de la récolte de 1976 et poursuivie chaque année depuis lors.

A partir du millésime 2008, Château Haut-Bages Averous change de nom. Pour mieux affirmer sa filiation au domaine, il devient « Echo de Lynch-Bages ».
La mythologie grecque nous révèle que Zeus, lorsqu'il souhaitait s'attarder avec quelque belle mortelle, confiait à Echo le soin de retenir par son bavardage l'attention de son épouse Héra. S'apercevant du manège, Héra punit Echo en la condamnant à ne plus jamais parler la première et à répéter inlassablement les derniers mots qu'elle entendrait...