Millésimes
SUIVEZ-NOUS
Rejoignez-nous sur

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES
Format Speciaux Primeurs
Derniers vins consultés :

Cos D'Estournel 2019

  • Saint Estèphe, Primeurs 2019
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

Bouteille

128,00 € HT

Achat par 6 bouteilles et multiples de 6

Quantité Prix total
128,00 € HT

Notations

Robert Parker
Noté 97-99+/100

James Suckling
Noté 98-99/100

Jean Marc Quarin
Noté 96/100

Vinous
Noté 95-97/100

   
Présentation
Notation RobertParker.com
97-99 / 100

Harvest for the grand vin began on the 23rd of September and finished on the 7th of October. Composed of 65% Cabernet Sauvignon and 35% Merlot (with no Petit Verdot or Cabernet Franc this year), yields for this wine in 2019 were 43 hectoliters per hectare, and it is aging in 55% new oak. It came in at an alcohol level of 14.02% and an IPT of 67. Medium to deep garnet-purple colored, the 2019 Cos d'Estournel soars out of the glass with vibrant black raspberries, Black Forest cake and crushed blackcurrants scents plus nuances of red roses, wild sage, dark chocolate and cast-iron pan with a waft of woodsmoke. The medium to full-bodied palate is taut, muscular and built like a skyscraper, with firm, grainy tannins and seamless freshness supporting the concentrated black fruit flavors, finishing with incredible length and depth. This wine so beautifully, clearly captures the juxtaposition between the periods of dry heat and those hallelujah moments of refreshing rain - the hallmarks of this great vintage. It's a vinous masterpiece in the making.
Notation James Suckling
98-99 / 100

A very powerful and structured Cos. It’s full and layered, but not overpowering in terms of fruit. It’s more about the abundant, very fine tannins. It’s a classic wine with historical grip and power. Real Bordeaux. Sophisticated and provocative.
Notation Jeb Dunnuck
97-99 / 100

The grand vin 2019 Château Cos D'Estournel is indeed grand and just about instantly transports you to the northern Médoc. Sensational notes of crème de cassis, lead pencil, unsmoked tobacco, new leather, and Asian spices all emerge from this gorgeous wine. Playing in the medium to full-bodied end of the spectrum, it shines for its incredible purity, balance, and elegance, with the vintage’s seamless and sexy style front and center. It's not a blockbuster, but it’s gorgeous in every way. It reminds me of a slightly softer version of the 2016.
Notation Quarin
96 / 100

Couleur sombre, intense, pourpre et vive. Nez très aromatique, fin, au fruité mûr et subtil. Ample à l’attaque, juteux et de suite très parfumé, le vin fond au palais avant de se montrer gras, minutieux dans son toucher et de s’allonger longtemps, sur une finale noble, puissante et savoureuse. C’est superbe.

Cos d'Estournel

Commentaires du Château
Entre Pauillac et St-Estèphe, la colline de Cos s’élève à vingt mètres au-dessus de la gironde, elle profite d’un microclimat qui évite les excès, chaud comme froid, des températures. Sur un socle de calcaire, les graves déposées lors du quaternaire permettent un drainage parfait qui, couplé à ce climat si spécial, constituent le terroir parfait pour amener le cabernet sauvignon à une maturité homogène. Les millésimes de Cos d’Estournel sont incroyablement réguliers en terme de qualité. Leurs vins possèdent une richesse et une grande profondeur de fruit, qui équilibrée par des tanins mûrs et très fins permettent une bonification longue qui peut durer, pour les meilleurs, plusieurs décennies.
Histoire du Château
L’histoire du Cos est indissociable de celle de Louis Gaspard Marquis d’Estournel, car cet homme , né sous le roi Louis XV et mort durant le Second Empire , n’eut qu’une passion dans sa vie : Cos D’Estournel. Il reconnait rapidement le potentiel des vignes dont il hérite en 1811, celles-ci se situent près du village de Cos. Le vin de Cos d’Estournel qu’il vinifie à part, remporte très vite un franc succès en France comme à l’étranger. La portée de cette réussite s’étend jusqu’en Inde, ce qui lui vaut le surnom de Maharadja de Saint-Estèphe. Célébrant ses conquêtes lointaines il agrémente ses chais de pagodes exotiques, qui donneront, plus tard, le nom du second vin du château.

En 1853 le marquis quitte ce monde alors que son domaine fut, un an auparavant, vendu au banquier londonien Martyns. Il ne vit donc pas la consécration de son château au rang de second grand cru classé lors de l’exposition universelle à Paris en 1855.

En 1889 les frères Hostein acquièrent le domaine qu’ils revendent ensuite à Fernand Ginestet, grande figure du négoce bordelais, en 1917.

Aujourd’hui

Les descendants de Ginestet cèdent le domaine à Monsieur Michel Reybier en 2000.
Depuis le millésime 2005, le Château produit un vin blanc « Cos d’Estournel blanc », en petite quantité. Sous l’impulsion de ce nouveau propriétaire, un nouveau chai et un nouveau cuvier, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, sont inaugurés en 2008.

Son dernier propriétaire, tout comme son premier, Louis Gaspard D’Estournel, poursuit cette œuvre avant-gardiste toujours à la recherche de l’excellence…